Descriptiondu lot

Rare nécessaire à condiments en argent et vermeil. Rennes 1756.
En forme de panier à décor de vannerie. L anse est torsadée. Il reçoit à l intérieur deux compartiments amovibles en vermeil surmontés de deux supports moulurés permettant de recevoir une pelle à sel.
Poinçon de Jurande : lettre H - 1756-1757
Poinçon de Charge : Rennes 1756

Maître Orfèvre : Jérôme-Jacques Rebille, reçu en 1724
Il reçoit sur le fond les armoiries d alliance de Jean Guy Gardin du Boishamon, Secrétaire du Roi, Contrôleur Général des Domaines et Bois de Bretagne, Directeur particulier de la Monnaie de Rennes de 1736 à 1745 demoiselle Sainte Marie Louise du Boispean.

Long. : 9,5 cm Poids : 175 g.

Le panier est accompagné de l ouvrage de travail Extraits de tous les Edits et déclarations de sa Majesté et Arrêts de son Conseil... utilisé par Jean Guy Gardin du Boishamon. L ouvrage porte les armoiries du sieur Gardin du Boishamon ainsi que des mentions manuscrites.

Référence : Orfèvrerie en Haute-Bretagne Jacques Berroyer. Editions Cloitre. Ref. 106, p. 330.
Provenance : Collection Jacques Berroyer.

La famille Gardin est apparentée dès la fin du XVIIe siècle à Jacques et Pierre Buchet, respectivement Maître et Marchand Orfèvres à Rennes.
Jacques II Buchet, reçu en apprentissage Jérôme-Jacques Rebille.
Par son mariage le 19 mars 1744 avec Sainte-Marie-Louise du Boispéan, Jean-Guy Gardin du Boishamon allia sa famille avec une des plus anciennes maisons de la région entre Nantes et Rennes. Selon la tradition familiale, Jean-Guy Gardin du Boishamon, doué d une beauté remarquable eut de nombreux succès féminins. Il fut surnommé Boishamon l Amour . Reçu à la cour de Louis XV, il participa à plusieurs reprises aux promenades du Roi dans le parc de Versailles.

Peu de salières ou nécessaire à condiments ou à épices en forme de panier ont pu être dénombrés à ce jour, tous sont parisiens réalisés par des orfèvres renommés :
- François Joubert, Paris 1755-1756. Vente Sotheby s Genève. 15 Novembre 1983 n°141
- Antoine-Sébastien Durand, Paris 1762-1763, dont deux exemplaires ont pu être recensés : un conservé au Musée de Boston,USA, faisait partie de l ancienne Collection Elisabeth Parkes-Firestone. La seconde a été présentée en vente publique à Versailles le 31 Mai 1978 sous le n°79 puis à Pau, sous le marteau de Me Gestas, le 27 Septembre 2014.
- Pierre Germain, Suite de 6 salières Paris 1765-1766. Présentées à la XVIIe Biennale des antiquaires de Paris en 1994
Figurent sous le n°271 p.244 Orfèvrerie française La Collection Jourdan-Barry. Peter Fuhring, Michèle Bimbenet-Privat, Alexis Kugel.
 

Prix adjugé

23000