Détails
Détails
Descriptiondu lot

Soupière couverte et son présentoir en argent. XIXe siècle.
Importante soupière ovale en argent fondu et ciselé. Elle repose sur quatre pieds à enroulements feuillagés et frise de perles, le corps à larges godrons reçoit des branches de chêne complètes de leurs glands, elles sont nouées par des rubans. Le corps se resserre dans sa partie haute et reçoit une large frise d entrelacs sur fond amati flanqué de deux rosaces. Les anses sont ornées de feuilles d acanthes, graines et rubans. Le couvercle à doucine est souligné d une moulure de filets rubanés et de rosaces inclus dans des encadrements. La terrasse est richement ornée de feuilles d acanthes torses surmontées d une généreuse graine. La soupière se présente sur un présentoir reposant sur quatre pieds toupies godronnées, il est bordé d une frise alternant moulures et canaux. La doucine à large frise d entrelacs partiellement amati est ornée de deux médaillons ornés au repoussé d amours arborant casques et faisceaux. Elle se termine par une moulure de filets rubanés. La soupière est complète de son intérieur en argent uni.

Larg. aux anses de la soupière : 48 cm
Haut. de la soupière : 42 cm
Dim. du présentoir : 55 x 49 cm
Poids total : 12725 g.

Très beau travail d orfèvrerie dans le pur style parisien de la fin du XVIIIe siècle, probablement réalisé dans les ateliers de Hanau en Allemagne. Les poinçons représentés ci-dessous se révèlent être une interprétation des poinçons parisiens de 1784. Au XIXe siècle, dans de nombreuses grandes villes européennes la frappe de poinçons apocryphes est tout à fait courante, les orfèvres satisfaisant alors la demande d une clientèle souhaitant recevoir des objets frappés de poinçons anciens. Une telle pratique n était alors, pas considérée comme dommageable, primait le goût du faste. Notre terrine par ses proportions et sa qualité d exécution s inspire notamment des terrines du service de Georges III d Angleterre et de Hanovre de Robert-Joseph Auguste (Musée du Louvre) ou encore des cloches couvre-plats de Jacques-Nicolas Roettiers, Paris 1771 (ancienne collection D. David-Weill).
 

Prix adjugé

13000