Estimations

Nos estimations sont fondées sur l'état des biens, leur rareté, leur qualité d'exécution, leur provenance et sur les dernières enchères de biens similaires.

L'estimation, l'expertise, la vente

Estimations gratuites et confidentielles

Expertises gratuites et confidentielles avec un commissaire-priseur. L'estimation orale vous donnera une idée immédiate de la valeur et de l’intérêt de vos objets :

  • Du Mardi au vendredi, sur rendez-vous.      10h - 12h & 14h - 18h à l'Hôtel des ventes de Morlaix ou 10 h - 13 h & 14 h - 18 h (14 h - 20 h le dernier jeudi du mois à Paris
  • Chaque premier vendredi du mois à Morlaix, sans rendez-vous 10h - 12h &  14h - 17h   
  • Chaque dernier Samedi du mois à Paris, sans rendez-vous de 10 h - 12 h & 14 h - 18 h  (Afin de ne pas vous faire trop attendre, Il est demandé de respecter la limite de 5 objets maximum pour les journées d'estimations gratuites sans rendez-vous. )

 

Formulaire d'estimations en ligne 

cliquez ici. Réponse rapide.

Estimations à domicile

Contactez l’étude pour en connaître les conditions : leur coût dépend de la distance (nous nous déplaçons en Bretagne et dans toute la France) et du nombre d’objets à inventorier. Nous interviendrons dans la plus parfaite confidentialité et vous remettrons un inventaire.

Vendre aux enchères 

Nous organisons chaque année de nombreuses ventes de collections, d’antiquités, de matériels et véhicules…

Chaque vendeur est reçu sur rendez-vous par un des commissaires-priseurs. Assisté si nécessaire par un expert, il vous renseigne, en toute confidentialité, sur la valeur de vos biens mobiliers. Chaque bien est ensuite proposé aux feux des enchères dans la vente la mieux adaptée à la défense de vos intérêts.

Le mandat de vente signé précise la liste des biens confiés en vue de vente, dont une copie vous sera remise. Les estimations, les prix de réserve éventuels, les frais de vente et les conditions y sont clairement énoncées.

Ma volonté est que mes dessins, mes estampes, mes bibelots, mes livres enfin les choses d’art qui ont fait le bonheur de ma vie, n’aient pas la froide tombe d’un musée et le regard bête du passant indifférent, et je demande qu’elles soient toutes éparpillées sous les coups de marteau du commissaire-priseur et que la jouissance que m’a procurée l’acquisition de chacune d’elles, soit redonnée, pour chacune d’elles, à un héritier de mes goûts. 

          Edmond de Goncourt